T Le « Dictionnaire du Strabisme » de Philippe Lanthony
Tache Aveugle (syndrome de la)

Processus moteur de compensation de l’ésotropie, éliminant la diplopie par un ajustement de l’angle strabique qui s’égalise à l’angle d’excentricité de la tache aveugle (de 12 à 18°) dans le champ visuel.
Selon Swan (1
947) il convient de distinguer:

Le mécanisme de la tache aveugle qui n’est qu’une ésotropie ordinaire, dont l’angle de déviation se trouve coïncider fortuitement avec l’angle d’excentricité de la tache aveugle, mais qui a tous les caractères sensoriels habituels des strabismes (amblyopie, correspondance anormale, neutralisation importante, etc.).
• Le
syndrome proprement dit de la tache aveugle où c’est seulement l’ajustement moteur qui concerne l’ésotropie, et où sont absentes ou très faibles les autres séquelles sensorielles strabiques; par conséquent cette forme est marquée par:
¬ Bonne acuité aux deux yeux
;
¬ Correspondance normale
;
¬ Peu ou pas de neutralisation
;
¬ Diplopie par moments, et possibilités de fusion.
Références: Swan, 1947, 1954.
Ténectomie
Nom féminin

Procédé chirurgical consistant à sectionner puis réséquer tout ou partie du tendon d’un muscle.
En strabologie, s’applique principalement aux obliques.

Ténotomie
Nom féminin

Procédé chirurgical consistant à couper, en partie ou totalement, le tendon d’un muscle.
En strabologie, la limite n’est pas nettement tranchée entre
: « ténotomie  » et « myotomie  », parce que le tendon n’occupe que la partie la plus distale du muscle (celle qui s’insère sur la sclère), et que l’opération déborde sur le corps musculaire lui-même si elle s’étend vers l’arrière (par ex. dans les ténotomies, ou myotomies, multiples).
On peut distinguer de plus
:

Les ténotomies complètes, qui sectionnent le tendon dans toute sa largeur:
¬ Ténotomie libre
: section simple du tendon qu’on laisse se rétracter librement dans l’orbite;
¬ Ténotomie gardée (ou
: contrôlée): avec mise en place d’un fil de suture plus ou moins lâche (type: anse);
¬ Ténotomie préalable
: comme premier temps de la plupart des opérations courantes.
Les ténotomies incomplètes (ou: partielles; ou: graduées), qui ne sectionnent qu’une partie de la largeur du tendon, ce qui détend le muscle, l’allonge, et diminue donc son action:
¬ Ténotomie marginale
: encoche, unique ou multiple sur les bords du tendon;
¬ Ténotomie centrale (ou
: fenêtrée): fente, unique ou multiple dans la partie centrale du tendon, laissant les bords intacts.
Torsion
Nom féminin

Rotation de l’œil autour de l’axe antéro-postérieur (axe Y de Fick). On distingue:

Intorsion: torsion avec inclinaison vers le nez de l’extrémité supérieure du méridien vertical de la cornée (limbe de Xllh);
Extorsion: torsion avec inclinaison vers la tempe de l’extrémité supérieure du méridien vertical de la cornée.

Synonyme: giration: peu employé; cyclorotation (Lancaster): légitime et logique, mais trop compliqué et peu utilisé.
On distingue encore la vraie torsion, véritable rotation de l’œil autour de l’axe antéro-postérieur de la fausse torsion qui se produit lors du passage de la position primaire à une position tertiaire des yeux (cf.
: Linksz, 1956).
Il est classique de dire que les torsions sont principalement réalisées par les muscles obliques
; en fait Jampel (1970) a bien insisté sur le fait que leur rôle est essentiellement compensateur au cours des inclinaisons de la tête.

Torticolis
Nom masculin

Définition générale: torsion du cou avec inclinaison de la tête.
En strabologie, on se limite au
:

Torticolis oculaire:

Type de torticolis dont l’origine est une anomalie oculomotrice.
Le mot « torticolis  » est simple, courant et paraît donc préférable à des formules plus compliquées comme « attitude vicieuse de la tête et du cou  » (d’autant que cette attitude peut être favorable) ou « position compensatoire de la tête et du cou  » (d’autant que cette position n’est pas toujours compensatoire). L’expression « torticolis oculaire  » est un peu ambiguë (ce ne sont pas les yeux qui ont un torticolis) mais a l’avantage de suggérer le diagnostic avec « torticolis congénital  ».

Torticolis nystagmique

Variété particulière
Type de torticolis rencontré au cours du nystagmus congénital, et constituant une attitude compensatoire destinée en général à favoriser le blocage du nystagmus (ou, du moins, à mettre les yeux dans la position de moindre nystagmus).
Le torticolis nystagmique est en fait la conséquence de la position latéralisée du blocage du nystagmus, qui met les deux yeux en latéro-version
; et pour regarder droit devant lui le sujet tourne la tête au lieu de redresser le regard.

Traction
Nom féminin

Définition générale: action de tirer.
Applications en strabologie
:

Test de traction

Épreuve clinique consistant, après section du tendon d’un muscle au cours de l’acte opératoire, à en estimer l’élasticité par une traction progressive et au moyen d’un repère fixe (par ex. le limbe) ou d’une mesure calibrée (cf.: Quéré, 1978).
Ne pas le confondre avec le test de duction forcée (cf.
: Duction).

Suture de traction

Procédé chirurgical consistant à maintenir le globe dans une position forcée et fixe, de sens opposé à celui de la déviation primitive, au moyen d’un fil permanent passé d’une part dans un muscle (ou la conjonctive, la tenon, la sclère voisine) et d’autre part à travers la paupière et la peau, fil qui est tendu, noué et laissé en place pour une durée variable.
La suture de traction est indiquée dans les formes de strabisme où existe une importante restriction des mouvements, par ex.
: dans le syndrome de Brown.

Transposition
Nom féminin

La notion de « transposition  » en strabologie est double:

• Définition étroite: procédé chirurgical consistant à désinsérer tout ou partie du tendon d’un muscle oculomoteur et à le réinsérer au voisinage de l’insertion d’un autre muscle pour suppléer à la déficience motrice de celui-ci.

Synonyme: opération de suppléance, ou de substitution.
Il ne faut pas dire
: « transplantation  », terme qui signifie le déplacement entier d’un organe (comme: « transplantation cardiaque  »). Cette définition classique s’applique à l’opération de type Hummelsheim (cf.) et à ses multiples dérivés (cf. par ex. Helveston, 1977, p. 165 et suivantes).

• Définition large: procédé chirurgical consistant à désinsérer tout ou partie du tendon d’un muscle oculomoteur et à le réinsérer en un point de la sclère tel que son action habituelle ne soit pas seulement renforcée ou diminuée mais soit modifiée dans sa forme et sa direction.

Le type de ces transpositions est le décalage vertical des muscles droits latéraux dans les syndromes alphabétiques; mais la notion s’applique en fait à tout déplacement d’un muscle en dehors de son axe habituel d’action, y compris, notamment, les opérations de suppléance citées plus haut.

Tropie
Nom féminin ou suffixe

Terme exprimant le caractère manifeste d’un strabisme.
Peut-être utilisé
:

• Soit en tant que nom:
¬ Soit isolé
: « une tropie  »;
¬ Soit comme nom composé
: « une phorie-tropie  »;
• Soit en tant que suffixe
: associé à un préfixe qui définit le type de tropie: hétérotropie, ésotropie, exotropie, cyclotropie, hypertropie.