Présentation « Dire tout ce que l’on fait, et faire tout ce que l’on dit. »

Cahiers de Sensorio-Motricité
XVe Colloque (1990)
Le Traitement Médical des Strabismes
v03.3
Organisation
: Maurice-Alain Quéré
Orateurs: F Oger-Lavenant (Nantes), A Péchereau (Nantes), N Bernadet (Nantes), C Fardeau (Nantes), L Garraud (Douarnenez), MN George (Nantes), O Malauzat (Nantes), S Toucas (Nantes) & O. Van Cauter (Nantes)
Éditeur (1990): MA Quéré pour Lissac Opticien
Éditeurs (2
003): A Péchereau & B Richard pour FNRO Éditions
Éditeurs (2
006): A & JPéchereau

Les auteurs
Mademoiselle Nicole Bernadet Nantes
Mademoiselle Sylvie Décla Nantes
Docteur Christine Fardeau Nantes
Docteur Loïc-Pierre Garraud Douarnenez
Docteur Marie-Noëlle George Nantes
Docteur Olivier Malauzat Nantes
Françoise Oger-Lavenant Nantes
Professeur Alain Péchereau Nantes
Professeur Maurice-Alain Quéré Nantes
Docteur Sylvie Toucas Nantes
Madame Odile van Cauter Nantes

Avertissement
Alain PŽchereau

Depuis 1975, l’équipe de la Clinique Ophtalmologique du Centre Hospitalier Universitaire organise des sessions orientées vers la strabologie de Formation Médicale Continue ouvertes aux Ophtalmologistes et aux Orthoptistes. Cette formation est, en dehors des Sociétés Savantes, la plus ancienne manifestation ophtalmologique en activité. Sans votre soutien, une telle pérennité n’aurait pas été possible.
En 1
989, le professeur Quéré a décidé d’éditer les actes des colloques annuels. Cet objectif n’a pu être atteint que:

• Grâce aux orateurs qui ont fait le double effort de préparer les exposés présentés aux différents colloques et de donner les textes de ces exposés mis en forme;
• Grâce au professeur Quéré qui a fait l’effort considérable d’assurer la mise en page de tous ces colloques pendant de nombreuses années (1
989-1993) et qui a bien voulu nous confier les documents d’origine;
• Grâce à la maison Opticien Lissac. Celle-ci a fait l’effort depuis le premier colloque de prendre en charge les frais d’édition et de diffusion de l’ensemble des actes de ces colloques. Rappelons que les actes de ces colloques ont tous été édités. Un certain nombre d’entre eux est encore disponible. Pour les obtenir, il faut s’adresser à « Lissac Opticien  » le plus proche de votre domicile. Les actes du colloque de l’année en cours sont disponibles pour la première fois au moment de la Société Française d’Ophtalmologie de l’année suivante sur le stand « Lissac Opticien  » et ceci à titre gracieux. Il ne sera mis en téléchargement libre que lors de la parution des actes de l’année suivante. Tous ces actes seront mis progressivement sur le site en format « A4  » et « .pdf  » et seront en téléchargement libre.

Les actes de ces colloques annuels représentent un fond documentaire d’une grande qualité et sont un ensemble sans équivalent en littérature française par leur qualité et leur diversité. De ce fait, il a semblé important de faire bénéficier l’ensemble de la communauté ophtalmologique et orthoptique française de l’ensemble de cette documentation.
Pour atteindre cet objectif, les orientations suivantes ont été retenues
:

• Remise en forme de l’ensemble de la documentation sous une forme informatique moderne;
• Une gratuité grâce à l’informatique, Internet et les possibilités du téléchargement.

Les efforts de tous, vous permettent d’avoir ce document de travail à votre disposition. J’espère qu’il vous permettra d’enrichir vos connaissances et vos réflexions dans le domaine de la strabologie.

Préface
Alain PŽchereau

Ce premier mémento nantais est l’œuvre du Professeur Maurice-Alain Quéré. Il est le reflet de sa pensée qu’il a modérée dans un souci de ne pas blesser l’autre (quoi qu’en pensent certains, et c’est peut-être la faiblesse de ce mémento. Mais le souci de ne pas blesser l’autre, est-il une faiblesse sur le plan humain?). Tous ceux qui l’ont connu dans l’intimité de sa pratique, ont pu noter la simplicité de celle-ci et son souci de la rigueur scientifique. Ce mémento montre pleinement le caractère « simple  » mais non simpliste de cette prise en charge. Celle-ci est le fruit d’une pratique considérable, d’une réflexion synthétique intense, d’un dialogue riche avec ses collaborateurs et de lectures nombreuses et variées. Il est dommage que la communauté ophtalmologique et orthoptiste française n’ait pas su apprécier ce remarquable effort de synthèse qui l’aurait propulsé à l’avant-garde de la prise en charge des strabismes dans les pays développés, mais les petits arrangements entre amis, les intérêts particuliers voire partisans et les guerres picrocholines* ont la vie dure.

À la fin de cet ouvrage (« Seize ans après  »), nous ferons une brève synthèse sur l’évolution du traitement médical depuis 1
990 et nous aurons la confirmation de ce caractère précurseur. La mise à la disposition de tous en téléchargement libre ne peut qu’aider à la diffusion d’une pratique toujours d’actualité à quelques détails près.

*Guerre entre Picrochole, roi de Lerne et Grandgousier et son fils Gargantua, déclenchée pour des raisons insignifiantes (Œuvre de François Rabelais, 1
534).

Les références de cet ouvrage sont les suivantes
: « Auteurs  ». « Titre  ». In: « Le traitement médical des strabismes  ». Ed A & J Péchereau. Nantes, 2006, « pages  ».

Les opinions émises dans le présent ouvrage doivent être considérées comme propres à leurs auteurs et que l’éditeur n’entend leur donner aucune approbation ou improbation.

NB. Les erreurs ou les fautes étant consubstantielles à l’exercice de l’édition, n’hésitez pas à les signaler au webmaster par l’intermédiaire du site
: http://www.strabisme.net ou en écrivant à: webmaster@strabisme.net

Table des matières
Les dix commandements du traitement des strabismes 3
Maurice-Alain QuŽrŽ
Premier Commandement 3
Deuxième Commandement 4
Le strabisme périphérique 4
Le strabisme innervationnel 4
Troisième Commandement 4
L’amblyopie strabique 5
Quatrième Commandement 5
Cinquième Commandement 5
Sixième Commandement 5
Septième Commandement 6
Huitième Commandement 6
Neuvième Commandement 7
Dixième Commandement 7
Le traitement rigoureux est-il justifié
? 8
Avec un traitement cohérent 8
Avec un traitement incohérent 8
La correction optique de l’amétropie 11
Maurice-Alain QuŽrŽ
Les options actuelles 11
Présentation 11
La correction optique approximative et éclectique 12
La surcorrection optique 12
L’absence de correction optique 12
La correction optique totale systématique 12
Bases rationnelles de la correction optique totale 13
Le système oculogyre contrôle l’équilibre oculomoteur 13
L’équilibre oculomoteur est programmé 13
Le logiciel des vergences
: une triple syncinésie 13
Le strabisme est une dystonie des vergences 13
Séméiologie d’un dérèglement accommodatif 13
Formes cliniques des strabismes accommodatifs 14
Rôle de l’amétropie dans les strabismes accommodatifs 14
Conclusions corollaires et conséquences pratiques 14
La cycloplégie diagnostique 15
Aléas et difficultés de la cycloplégie 15
Le choix du cycloplégique 16
L’atropine 16
Le Cyclopentolate 16
Le contrôle de la qualité de la cycloplégie 17
Ortho-microtropies et épreuve au Cyclopentolate 17
La correction optique de l’amétropie 19
Maurice-Alain QuŽrŽ
Les règles générales 19
Skiascopie et réfractométrie automatique 19
Le degré de l’amétropie 19
Le port constant de la correction optique 19
L’adaptation de la monture 20
Les indications 20
La correction optique avant l’âge de 18 mois 20
L’anisométropie 21
L’astigmatisme 22
Strabisme et myopie 22
L’intolérance de la correction optique exacte 23
Myotiques, Chirurgie ou correction optique 23
Exotropies et correction optique 23
L’évolution des amétropies 25
L’évolution des dérèglements accommodatifs 25
Les lentilles de contact 27
Marie-NoÔlle George & Maurice-Alain QuŽrŽ
Ortho-microtropie post-thérapeutique et hypermétropie 27
La prescription des lentilles de contact 28
Le choix des lentilles 29
Les lentilles souples hydrophiles 29
Les lentilles rigides perméables aux gaz 29
L’adaptation des lentilles rigides chez les strabiques 29
Les occlusions 31
Maurice-Alain QuŽrŽ
Les moyens d’occlusion 31
Les critères de choix 31
Les mauvais moyens 32
Les bons moyens 32
Les techniques 33
L’occlusion monolatérale 33
L’occlusion inverse 34
L’occlusion alternante 34
L’occlusion intermittente et l’occlusion calibrée 35
Les occlusions 37
Maurice-Alain QuŽrŽ
Conditions pratiques d’utilisation 37
Le préalable du bilan sensori-moteur 37
La riposte graduée et adaptée 38
Information des parents et rigueur d’application 38
La surveillance vigilante 39
Avantages et inconvénients des occlusions 39
Avantages 39
Inconvénients 40
Les pénalisations optiques 43
Maurice-Alain QuŽrŽ
Historique 43
Les pénalisations optiques 44
Les techniques et leurs indications 44
La pénalisation de près 44
La pénalisation de loin 45
La pénalisation alternante 46
La pénalisation totale 46
La pénalisation légère 47
La pénalisation sélective 48
La pénalisation inverse 48
Les pénalisations optiques 51
Maurice-Alain QuŽrŽ
Modalités pratiques 51
Respect des indications précises de chaque technique 51
Connaissance exacte et correction totale de l’amétropie 51
Port des lunettes et pénalisation 51
Âge de prescription 51
Durée de la pénalisation 52
Associations thérapeutiques 52
Avantages et inconvénients 52
Avantages 52
Inconvénients 54
Les sectorisations 57
Maurice-Alain QuŽrŽ
Principe des sectorisations 58
Les techniques et leurs indications 58
Pénalisation optique et secteurs 62
Secteurs, Incomitances et réassociation binoculaire 62
Modalités d’adaptation et d’utilisation 63
Le choix de l’adhésif 63
La dimension et l’adaptation des secteurs 63
Correction totale de l’amétropie 64
Âge de prescription 64
Durée de la sectorisation 64
Avantages 64
Le contentieux sensoriel 64
Le contentieux moteur 65
Inconvénients 66
Difficulté d’adaptation 66
Inconvénient esthétique 66
Action sensorielle déprivative 66
Effet spasmogène 66
Surcorrections optiques, Verres bifocaux et progressifs et Myotiques 69
Maurice-Alain QuŽrŽ
Les surcorrections optiques 70
Les verres bifocaux et progressifs 70
Les verres 70
La prescription et le choix de la surcorrection 71
Les indications 71
Les myotiques 72
Pharmacologie des anticholinestérasiques 73
Les indications 75
Lunettes ou myotiques 75
Quand prescrire les myotiques
? 75
Le traitement myotique des incomitances loin-près rebelles 76
Les incomitances préopératoires 76
Les incomitances postopératoires 77
Les prismes 79
Maurice-Alain QuŽrŽ
Les verres prismatiques 79
Les verres conventionnels 79
Les prismes de Fresnel ou « Wafer Prisms  » 80
Les prismes souples de Jampolsky ou « Press-on  » 80
Le décentrement de la correction optique 80
Buts et préalables du traitement prismatique 80
Le rétablissement de l’orthophorie prismatique 82
Modalités pratiques 82
Indications 84
L’hypercorrection prismatique 87
Le traitement de la fixation excentrique 88
Préalables et contre-indications du traitement orthoptique 91
Maurice-Alain QuŽrŽ, OdileVan Cauter & SylvieDŽcla
Le diagnostic de la correspondance rétinienne 91
L’évaluation de la binocularité 92
Quelle méthode
? 92
Valeur différentielle des tests de binocularité 94
Diagnostic de la correspondance rétinienne 94
Les contre-indications de l’orthoptie 94
L’âge d’apparition 95
L’ancienneté du strabisme et l’âge du patient 95
Le test d’adaptation prismatique 95
Le type de déviation 95
Les facteurs verticaux 95
L’amblyopie 96
Le nystagmus 96
Les microstrabismes 96
La toxine botulique 99
Oger-Lavenant & ChristineFardeau
Le botulisme 99
La toxine botulique 100
Biochimie 100
Toxicologie 100
Mécanismes d’action 100
Protocole et mode d’administration 101
Indications et résultats 104
Hétérophories 104
Strabismes fonctionnels 105
Paralysies oculo-motrices 106
Myopathies thyroïdiennes 107
Nystagmus 107
Seize ans après 111
Alain PŽchereau
Les méthodes gagnantes 111
La correction optique totale 111
L’occlusion 112
Les pénalisations 112
Les verres progressifs 112
Les lentilles 112
La toxine botulique 112
Les méthodes perdantes 112
Les filtres de Bangerter* 112
Les prismes 112
Les myotiques 112
Les verres bifocaux 112
La rééducation orthoptique active 113