Lunettes et verres Jean-Pierre Barberie

Souvent, la déception des parents est grande lorsque l’ophtalmologiste propose pour traitement médical le port de lunettes.
Très souvent, les parents ne mesurent pas l’importance qu’ils doivent attacher au port constant et assidu des lunettes prescrites pour leur enfant.
S’il appartient à l’ophtalmologiste d’expliquer la finalité du traitement médical, il revient à l’opticien de bien faire comprendre aux parents que l’équipement optique d’un enfant pour être efficace, doit répondre à des critères techniques stricts mais aussi que cet équipement doit être porté pendant toute la durée du traitement.
Cette prise de conscience associée à la vigilance des parents, de l’opticien, de l’orthoptiste et l’ophtalmologiste permettront de donner au traitement médical ses plus grandes chances de succès.

Les verres

Pour traiter l’amblyopie et stabiliser la déviation angulaire, la correction optique totale joue un rôle important qui ne peut être tenu et rempli que si les produits fournis par l’opticien répondent aux normes de qualité que nous allons revoir ensemble.

Caractéristiques des verres ophtalmiques

Comme tous les verres ophtalmiques le verre pour les enfants doit répondre aux exigences de qualité tant sur le plan optique que sur celui de la composition du matériau, mais aussi des surfaces et des traitements.
Reprenons un à un les différents points.
La qualité optique fait référence à 6 critères
:

• La transmission du verre;
• L’indice de réfraction
;
• La constringence
;
• La composition et la densité
;
• La nature de la surface
;
• Les traitements.
La transmission

Si l’on veut obtenir une bonne image rétinienne après passage du flux lumineux au travers du verre correcteur, il faut que celui-ci transmette dans son intégralité le flux entrant.
Dans la pratique cet absolu n’est pas possible et l’on obtient pour un polymère blanc un coefficient de transmission de 92  %.

L’indice de réfraction

Ce rapport des célérités de la lumière dans l’air et dans la matière s’exprime par le nombre n qui est compris entre 1,5 et 1,71 pour le verre organique.

La constringence

Ce nombre dit nombre d’Abbe qui varie entre 31 et 59 pour l’ensemble de verres ophtalmiques et représente l’inverse du pouvoir dispersif du verre. Plus l’indice est élevé, plus le pouvoir dispersif est fort et par conséquent gênant. Heureusement les enfants sont équipés de verres organiques en CR39 et avec ce matériau, cette caractéristique physique n’est pas pénalisante.

Composition et densité

Homogène et isotrope le verre organique qu’il soit en CR 39 ou en polycarbonate est léger puisque sa masse volumique est comprise entre 1,20 et 1,32, alors que celle du verre est 2,5 à 4.
Il est résistant aux chocs (15 fois plus que le verre pour le polycarbonate) et aux agents chimiques et possède un absorbeur d’UV qui lui permet de couper les radiations jusqu’à 390 nanomètres.
La qualité des surfaces et des traitements soit par l’asphéricité ou par le précalibrage, permet à correction égale de diminuer l’épaisseur d’un verre correcteur ce qui facilitera l’acceptation tant sur le plan esthétique que fonctionnel.
Enfin tous les verres organiques actuels sont traités avec un vernis de surface ce qui les rend beaucoup plus résistants à la rayure, augmentant ainsi la durée de vie des lunettes et leur efficacité.

Le duo gagnant

Toutes ces qualités sont réunies dans les deux verres organiques que sont le polycarbonate et le CR 39.
La plage étendue de fabrication
:

• ±18,00  ∂ pour le CR 39 avec un cylindre de 4,00  ∂;
• -10,00 à +6,00  ∂ pour le polycarbonate permet de réaliser toutes les corrections.
¬ De plus, ils sont vendus à des prix bas pour permettre leur remplacement selon les impératifs du traitement.
¬ Autre avantage non négligeable, ils sont mieux remboursés par la sécurité sociale.

En résumé, un verre correcteur pour enfant doit avoir les qualités suivantes:

• De qualité optique irréprochable;
• Un verre que l’on peut porter en toute sécurité
;
• Léger pour minimiser la contrainte du poids
;
• D’un coût modique pour pouvoir en changer sans difficulté.

Mais les lunettes correctrices sont un ensemble indissociable verres et montures.
Voyons maintenant les montures.

Les montures
Quels sont les objectifs à atteindre pour bien équiper un enfant?

Ils sont au nombre de 6:

• Respecter l’intégrité du champ de regard de l’enfant et pouvoir adapter toutes les corrections.
• Choisir une monture en adéquation avec la morphologie de l’enfant.
• Assurer à la monture une bonne stabilité sur le visage du porteur.
• Prendre en compte la fragilité du tissu cutané.
• Garantir le confort et la sécurité du porteur par une solidité à toute épreuve des montures.
• Offrir un produit esthétique, choisi et accepté par l’utilisateur et par son entourage.
Comment faire pour atteindre ces objectifs?
Monture et le champ de regard

Vous le savez, la surface du champ de regard de l’enfant se différencie de l’adulte par:

• Une surface inféro-nasale légèrement plus grande;
• Une zone supéro-nasale d’avantage utilisée car l’enfant est obligé de diriger son regard vers le monde des adultes c’est-à-dire vers le haut
;
• Une aire d’union binoculaire plus étendue dans le plan médian en raison de la moindre projection de l’appendice nasal.

Pour ces différentes raisons, les montures de lunettes pour enfant auront des formes arrondies (A), avec un positionnement haut que l’on obtient en plaçant le pont relativement bas (B) mais aussi des attaches temporales des cercles (C) légèrement en dessous de la ligne des centres.
On veillera à ce que le pont reliant les deux cercles ne soit pas trop large pour ne pas gêner le développement de l’union binoculaire.

Les montures et la morphologie de l’enfant

Des caractéristiques morphologiques du jeune enfant, on retiendra surtout:

• Une racine nasale pas encore formée et dont la projection est négative par rapport à des joues souvent assez rondes;
• Un front proéminent avec des arcades sourcilières peu marquées
;
• Des oreilles implantées un peu plus haut que l’axe visuel et dont les cartilages sont encore très souples et déformables
;
• Enfin un périmètre crânien qui évolue avec l’âge.

Ces différentes observations nous obligent à proposer une gamme importante et évolutive de modèles qui ont tous pour tronc commun une base de calibre des cercles peu échancrée pour empêcher les montures de reposer sur les joues. Une face non galbée dont l’inclinaison par rapport aux branches est faible voire nulle.
Des branches à ressort montées sur des attaches temporales déportées, et dont les profils des branches fines ont une section plate ou cylindrique (figure n° 1).

La stabilité de la monture sur le visage

Pour être certain que l’enfant ne trichera pas en regardant en dehors des verres et pour obtenir une bonne répartition du poids total (verres + monture), la monture doit reposer de façon harmonieuse et équilibrée sur les trois points d’appui que sont le nez et les oreilles.
La monture doit être ajustée soigneusement sans point de compression sur les tempes ou au niveau du sillon auriculaire.
Selon l’âge ou le comportement de l’enfant, on utilise deux techniques d’ajustage
: soit par conformation anatomique sur la boîte crânienne avec des branches thermoformables ou bien par périvistage pour améliorer l’accroche derrière l’oreille.
L’utilisation d’un ruban ou d’un élastique ne doit en aucun cas remplacer un bon réglage des montures et ne doit servir qu’à maintenir en place les lunettes si elles sont utilisées en position couchée ou bien lors des jeux d’enfants.

Montures et la fragilité de la peau

Plus l’enfant est jeune et plus la barrière protectrice que constitue l’épiderme est fragile.
C’est pour cette raison que les montures de lunettes à coussin nasal silicone ont été créées pour permettre aux très jeunes enfants de mieux vivre le port précoce de lunettes.

Confort et sécurité de la monture

Remplis d’énergie et avides de découvrir le monde qui les entoure, les enfants vivent parfois des expériences malheureuses. Les chocs frontaux restent la forme d’apprentissage la plus douloureuse. C’est pourquoi il est impératif d’équiper les enfants avec des matériaux résistants tels que le Kevlar, ou l’acétate de cellulose et de proscrire les montures métalliques qui peuvent provoquer en cas de chute des traumatismes plus sévères.
Toujours pour la même raison, les branches montées sur des ressorts seront équipées de coussins protecteurs caoutchoutés.

L’esthétique

Si, comme le disait le Professeur Quéré, la chirurgie apporte un « apaisement esthétique immédiat  », du moins pour les parents, la correction optique totale associée au port des lunettes ajoute encore au sentiment d’injustice vécu par les parents de l’enfant strabique, une épreuve supplémentaire qu’il faudra cependant passer et réussir.
Sans céder aux exigences ou aux caprices des mamans mais en faisant preuve de tact et d’empathie, l’opticien doit réussir à prouver aux parents dont l’enfant est atteint d’une déviation oculaire permanente que l’inclusion de l’équipement optique sur le visage du tout-petit ne changera en rien la représentation mentale qu’ils ont de leur enfant.
Bien au contraire, une fois dépassé la déception de départ ils trouveront dans leur rôle de parent responsable qui pense à l’avenir visuel de leur enfant une source de réconfort.
Pour aider l’opticien et les parents dans cette démarche, il existe heureusement des lunettes qui par leur discrétion ou leur côté ludique répondent de mieux en mieux à la notion subjective du Beau.
De plus, pour appuyer cette démonstration les professionnels de la vision peuvent s’aider des posters d’enfants équipés de lunettes même si ces petits mannequins ne sont pas atteints du syndrome de strabisme précoce.

Conclusion

En conclusion, on peut dire que par la maîtrise des techniques et la parfaite connaissance des produits dont il dispose, l’opticien joue un rôle important dans le groupe des « 3 ‘O’  ».
Par l’interaction des différents professionnels de la vision que nous sommes les enfants atteints de strabisme précoce récupérerons l’isoacuité visuelle avec une alternance de fixation sur un système oculomoteur et visuel le plus stable possible.
Ce challenge me convient.