Le Strabisme accommodatif - Présentation Un site fait pour vous par des professionnels.

Cahiers de Sensorio-Motricité
XXVIIIe Colloque (2003)
Le Strabisme accommodatif
v2.1
Organisation
: Alain Péchereau
Orateurs: S Arsène, G Baïkoff, JB Barberie, JC Charlot, G Clergeau, D Denis, MA Espinasse-Berrod, MN George, G Klainguti, D Lassalle, F Oger-Lavenant, V Paris, C Rémy, A Rodriguez, A Roth, B Roussat, M Santallier, C Speeg-Schatz & D Thouvenin
Éditeur (2003): A Péchereau & B Richard pour Lissac Opticien
Éditeurs (2
007): A & J Péchereau

Les auteurs
Sophie Arsène
Ophtalmologiste, praticien des hôpitaux
CHU Bretonneau, 2bis boulevard Tonnellé, 37000 Tours
Georges Baïkoff
Ophtalmologiste, professeur de faculté
Clinique Monticelli, 88, rue du Commandant Rolland, 13008 Marseille
Tel
: 0491162228
Courriel: g.baik.opht@wanadoo.fr
Jean-Pierre Barberie
Opticien
Lissac Opticien, Paris
Jean-Claude Charlot
Ophtalmologiste
228, Boulevard Raspail
75014 Paris
Tél.
: 0143224233
E-mail: CHARLOTJ@wanadoo.fr
Guy Clergeau
Ophtalmologiste, ancien assistant-chef de clinique
Cabinet d’ophtalmologie (Paimpol)
Danièle Denis
Ophtalmologiste, professeur de faculté
Hôpital Nord, Marseille
Marie-André Espinasse-Berrod
Ophtalmologiste
145, avenue de Suffren, 75007 Paris
Tél.
: 0143066692
Courriel: ma.espinasse-berrod@wanadoo.fr
Marie-Noëlle George
Ophtalmologiste, attachée des hôpitaux de Nantes
Cabinet d’ophtalmologie (Coueron)
George Klainguti
Ophtalmologiste, professeur de faculté
Hôpital Jules Gonin, Lausanne, Suisse
Nicole Jeanrot
Orthoptiste
Castres
David Lassalle
Orthoptiste
Hôtel-Dieu, CHU Nantes
Courriel: david.lassalle@sante.univ-nantes.fr
Françoise Oger-Lavenant
Ophtalmologiste, praticien des hôpitaux
Hôtel-Dieu, CHU Nantes
Courriel: francoise.lavenant@chu-nantes.fr
Vincent Paris
Ophtalmologiste
La Campagnette, 1/6900 Marche-en-Famenne/Belgique
Tél.
: 00 32 84314749
Courriel: vincent.paris@wol.be
Alain Péchereau
Ophtalmologiste, professeur de faculté
Hôtel-Dieu, CHU Nantes
Charles Rémy
Ophtalmologiste
36, cours Vitton
69006 Lyon
Tél.
: 0478744023
Annie Rodriguez
Directeur des relations Médicales
Essilor France, 64 bis avenue Aubert, 94306 Vincennes
Tel
: 01 72707586
Courriel: rodrigua@essilor.fr
André Roth
Ophtalmologiste, professeur honoraire
25, chemin de Grand Donzel, CH-1234, Vessy, Genève
Courriel: andré_roth@bluewin.ch
Béatrice Roussat
Ophtalmologiste
Hôpital des XV-XX, Paris
Tél.
: 0140021520
Martine Santallier
Orthoptiste, monitrice à l’école d’orthoptie
CHU Bretonneau, 2bis boulevard Tonnellé, 37000 Tours
Tél.
: 0247474747
Courriel: m.santallier@chu-tours.fr
Claude Speeg-Schatz
Ophtalmologiste, professeur de faculté
Clinique ophtalmologique, hôpitaux universitaires, BP 426, 67091 Strasbourg Cedex
Tél.
: 0388116053
Courriel: claude.speeg@chru-strasbourg.fr
Dominique Thouvenin
Ophtalmologiste
76 allées Jean Jaurès, 31000 Toulouse
Tél.
: 0561631516
Courriel: dr.thouvenin@wanadoo.fr

Avertissement
Alain Péchereau

Depuis 1975, l’équipe de la Clinique Ophtalmologique du Centre Hospitalier Universitaire organise des sessions orientées vers la strabologie de Formation Médicale Continue ouvertes aux Ophtalmologistes et aux Orthoptistes. Cette formation est, en dehors des Sociétés Savantes, la plus ancienne manifestation ophtalmologique en activité. Sans votre soutien, une telle pérennité n’aurait pas été possible.
En 1
989, le professeur Quéré a décidé d’éditer les actes des colloques annuels. Cet objectif n’a pu être atteint que:

• Grâce aux orateurs qui ont fait le double effort de préparer les exposés présentés aux différents colloques et de donner les textes de ces exposés mis en forme;
• Grâce au professeur Quéré qui a fait l’effort considérable d’assurer la mise en page de tous ces colloques pendant de nombreuses années (1
989-1993) et qui a bien voulu nous confier les documents d’origine;
• Grâce à la maison Opticien Lissac. Celle-ci a fait l’effort depuis le premier colloque de prendre en charge les frais d’édition et de diffusion de l’ensemble des actes de ces colloques. Rappelons que les actes de ces colloques ont tous été édités. Un certain nombre d’entre eux est encore disponible. Pour les obtenir, il faut s’adresser à « Lissac Opticien  » le plus proche de votre domicile. Les actes du colloque de l’année en cours sont disponibles pour la première fois au moment de la Société Française d’Ophtalmologie de l’année suivante sur le stand « Lissac Opticien  » et ceci à titre gracieux. Il ne sera mis en téléchargement libre que lors de la parution des actes de l’année suivante. Tous ces actes seront mis progressivement sur le site en format « A4  » et « .pdf  » et seront en téléchargement libre.

Les actes de ces colloques annuels représentent un fond documentaire d’une grande qualité et sont un ensemble sans équivalent en littérature française par leur qualité et leur diversité. De ce fait, il a semblé important de faire bénéficier l’ensemble de la communauté ophtalmologique et orthoptique française de l’ensemble de cette documentation.
Pour atteindre cet objectif, les orientations suivantes ont été retenues
:

• Remise en forme de l’ensemble de la documentation sous une forme informatique moderne;
• Une gratuité grâce à l’informatique, Internet et les possibilités du téléchargement.

Les efforts de tous, vous permettent d’avoir ce document de travail à votre disposition. J’espère qu’il vous permettra d’enrichir vos connaissances et vos réflexions dans le domaine de la strabologie.


Préface
Alain Péchereau

L’accommodation et ses troubles sont au cœur de la maladie strabique. Ce fait bien résumé par l’aphorisme du Professeur Maurice-Alain Quéré: « tout strabisme est un strabisme accommodatif  », doit toujours être à l’esprit du thérapeute.
Depuis 1
989, ce sujet n’avait jamais été traité en tant que tel, c’est pourquoi il nous a semblé important d’aborder le strabisme sous cet angle-là.
Ce colloque suit la progression didactique classique
: physiologie, pathologies et traitements. Ils apportent son lot de nouveautés dans tous les domaines. Il démontre, une nouvelle fois, si cela était nécessaire, que la correction optique totale est au cœur du projet thérapeutique de tout strabisme. Ce fait avait été démontré par Donders en 1864. L’expérience montre que ce principe n’est toujours pas suivi. Par ailleurs, dans certains cas bien précis et en suivant des règles bien définies, les verres progressifs pour enfant et les lentilles de contact sont également un progrès incontestable dont la diffusion doit s’étendre. Pour terminer, je voudrais signaler deux contributions tout à fait exceptionnelles:

• Celle de Georges Baïkoff sur la physiologie de l’accommodation. Avec un OCT de segment antérieur, il démontre que de toutes les hypothèses émises sur l’accommodation celle de H von Helmholtz (1855) est la plus probable. Cette démonstration peut être considérée comme définitive.
• Celle de Guy Clergeau. Celui-ci mène depuis vingt ans une étude épidémiologique en tout point remarquable sur l’évolution de la réfraction chez l’enfant. Il a constitué la plus grande base de données connue. Il commence à nous présenter les premières conclusions de son remarquable travail.

Sur un sujet aussi difficile et novateur, je voudrais tout particulièrement remercier les collègues français et étrangers qui nous accompagnent dans cette formation depuis de longues années. Comme chaque année, vous trouverez les signatures de strabologues et d’orthoptistes francophones parmi les meilleurs; qu’ils soient particulièrement remerciés de leur collaboration annuelle sans cesse renouvelée.
Je tiens à remercier l’ensemble des laboratoires qui nous soutiennent chaque- année par leur amicale présence. Cette année, j’aurais un mot particulier pour
:

• Lissac Opticien, dont le soutien se manifeste depuis de nombreuses années sous les formes les plus diverses. Cette année, cette collaboration s’est encore renforcée grâce au soutien de Madame Évelyne Lissacet de Monsieur Henry Saulnier; qu’ils en soient particulièrement remerciés.
• Le laboratoire Chauvin, Alcon & Pharmacia, partenaires de notre équipe.
• Mais également pour Essilor, Nidek & Théa.

Dans cette période de difficultés budgétaires, nous remercions, tout particulièrement, les laboratoires qui nous accompagnent dans l’organisation de cette manifestation.

Les références de cet ouvrage sont les suivantes
: « Auteurs  ». « Titre  ». In: « Le Strabisme Accommodatif  ». Ed A & J Péchereau. Nantes, 2007, « pages  ».

Les opinions émises dans le présent ouvrage doivent être considérées comme propres à leurs auteurs. L’éditeur n’entend leur donner aucune approbation ou improbation.

NB. Les erreurs ou les fautes étant consubstantielles à l’exercice de l’édition, n’hésitez pas à les signaler au webmaster par l’intermédiaire du site
: http://www.strabisme.net ou en écrivant à: webmaster@strabisme.net

Table des matières
Définitions 1
Alain Péchereau
Rapport AC/A 1
Définitions 1
Ésotropie accommodative réfractive 2
Ésotropie accommodative non réfractive 2
Ésotropie partiellement accommodative 2
Microstrabisme à rapport AC/A élevé 3
Strabisme divergent avec rapport AC/A élevé 3
Ésotropie hypoaccommodative 3
Situations complexes 3
Un groupe à part
? 3
Vergence tonique 3
Cinq questions 5
Les questions 5
L’accommodation 7
André Roth
La physiologie de l’accommodation 7
Les mécanismes de l’accommodation et de la désaccommodation 7
Le pouvoir d’accommodation et sa mesure 9
La neurophysiologie de l’accommodation 9
L’hystérèse accommodative 10
La triade ou syncinésie de la vision de près 12
Les spasmes d’accommodation 13
OCT du segment antérieur et mécanismes de l’accommodation chez l’homme 19
Georges Baïkoff
Matériel et méthode 19
L’AC-OCT 19
Population étudiée 20
Étude de l’accommodation 20
Modifications de la chambre antérieure au cours de l’accommodation 20
Modifications observées au niveau de la face antérieure du cristallin du corps ciliaire en arrière de l’iris 22
Optique de l’accommodation 27
Charles Rémy
La pseudo-accommodation 27
Le déplacement transversal de l’image 27
Le déplacement longitudinal de l’image 28
Les variations de position du punctum proximum 29
L’accommodation vraie 30
Accommodation et convergence 33
Alain Péchereau
L’accommodation 33
Réaction à la vision floue 33
Évolution de la réponse accommodative au cours du temps 34
Évaluation de la réfraction 35
Une réponse 35
La triade de près 35
La relation accommodation-convergence 36
Les bases 36
La mesure du rapport AC/A 36
Pathologie de l’accommodation 37
La vergence fusionnelle 38
La vergence proximale 41
La vergence tonique 41
La déviation 42
Accommodation et binocularité 43
Date d’apparition 43
Évolution simultanée 43
Types de strabisme et pathologie de l’accommodation 43
Les convergences
? 44
Développement de l’accommodation avant 1 an 47
Guy Clergeau
Physiologie de l’accommodation précoce 47
Développement de la capacité accommodative 47
Vitesse d’accommodation 48
Modalités du déclenchement accommodatif 49
Données physiologiques et Orientation spatiale 49
Amétropies et accommodation 49
Applications pratiques 51
Âge de correction 51
Dépistage 51
La cycloplégie 55
David Lassalle
La cycloplégie
: Pourquoi? 55
La cycloplégie
: Quand? 55
La cycloplégie
: Laquelle? 55
Recherche bibliographique 56
L’Atropine 56
Le Cyclopentolate 57
Évolution de la réfraction du strabique 59
Guy Clergeau & Alain Péchereau
Méthodologie et matériel d’étude 59
Critères de recrutement 60
Critères d’analyse 60
L’analyse globale: Évolution de la moyenne 60
Comparaison Nantes/Paimpol 60
L’analyse globale
: La réfraction moyenne 62
Analyse sélective 64
Évolution de la sphère 64
Évolution du cylindre 65
Elle est regroupée sur les tableaux 10 et 11. 65
Rapport CA/A, PPC et PPA 69
Marie-Andrée Espinasse-Berrod
Rapport CA/A 69
Définitions 69
Rappels sur l’accommodation 69
2 façons d’exprimer la convergence accommodative 69
Valeur de CA/A 70
Méthodes de mesure 70
Difficultés et limites des mesures du rapport CA/A 71
Intérêt théorique et utilisation pratique du rapport CA/A 71
Punctum proximum de convergence (PPC) 72
Punctum proximum d’accommodation (PPA) 73
Accommodation et facteurs verticaux 75
Danièle Denis
Les facteurs verticaux 75
Le strabisme accommodatif 75
Facteurs verticaux dans le strabisme accommodatif 76
Peu de travaux abordent l’étude des facteurs verticaux 76
Correction optique et strabisme accommodatif 77
En pratique 78
Correction optique totale et horizontalité 78
Correction optique totale et verticalité 78
Élévation en adduction 78
Syndrome alphabétique 78
Facteurs généraux 79
Strabisme réfractif 81
Béatrice Roussat
Définition 81
Modalités d’apparition 81
Examen clinique 81
Évolution 82
Diagnostic différentiel 82
Ésotropie accommodative non-réfractive 82
Ésotropie hypoaccommodative 82
Traitement 82
Strabisme accommodatif non réfractif 83
Dominique Thouvenin
Mise au point nosologique 83
Classification actuelle des strabismes du « point de vue accommodatif  » 83
Les hétérophories accommodatives (pures) 83
Les hétérophories partiellement accommodatives 83
Relation entre CA et Accommodation, rapport CA/A 84
Diagnostic d’une ésotropie accommodative non réfractive 84
Situations rencontrées en clinique 85
Situation accommodative parfaite 85
Situation accommodative presque parfaite 85
Maladie de l’accommodation 85
Strabisme partiellement accommodatif avec CA/A élevé 86
Faux dérèglements de CA/A 86
Faux dérèglements de CA/A 87
Faux dérèglements de CA/A 87
Fausse insuffisance de CA/A
? 87
Traitement des dérèglements de CA/A 87
La correction optique (CO) 87
Les cycloplégiques 88
Les myotiques sont abandonnés 88
La toxine botulique 88
La chirurgie 88
Accommodation et déviation horizontale 91
Vincent Paris
Concepts généraux 91
L’effort accommodatif 91
« Élasticité  » de la relation accommodation-convergence 91
Séparation artificielle entre les acteurs de la convergence 93
Accommodation-Convergence: application à l’exodéviation 93
L’exophorie 93
L’exotropie consécutive 94
Rapport AC/A et exodéviation 94
Stimulus accommodatif: les conditions de mesures 95
Le cover-test 95
Le synoptophore 95
L’aile de Maddox 95
Le test transparent de Gracis 95
Équilibre accommodatif & équilibre fusionnel 96
Stabilité accommodative
: les principes de non-proportionnalité 98
Non-proportionnalité réfractive 98
Non-proportionnalité prismatique 99
La notion de seuil 99
Notion de stress accommodatif 100
Correction précoce
: protection de la vision binoculaire 101
Déviation horizontale et lentilles de contact 102
Cas particulier des microstrabismes 103
La correction optique dans le strabisme accommodatif 105
Jean-Claude Charlot
La relation accommodation-convergenceet la correction optique totale 105
La correction optique totale 106
La correction optique totale a un effet moteur 106
La correction optique totale a également un effet sensoriel 106
La correction optique totale: comment? 106
La réfraction comprend un élément sphérique et un élément cylindrique. 106
L’étude de la réfraction chez le patient sous cycloplégie 107
La correction optique totale 108
La monture de lunette 108
La correction optique par lunettes pourra être par verres unifocaux, ou avec additif en vision de près 108
La correction optique totale sera toujours prescrite en premier temps 108
La fratrie 109
Effet de la correction optique sur la déviation et classification des strabismes accommodatifs 110
Les surcorrections optiques 111
Claude Speeg-Schatz
Classification et buts de la correction optique 111
Surcorrection de près bilatérale 111
Surcorrection unilatérale 111
Pénalisation optique alternée 112
Les surcorrections optiques nécessitent des impératifs optiques 112
Résultats des bifocaux dans les ésotropies accommodatives de près 112
1ère étude: Ludwig J Pediatr Ophtalmol Strabismus 1989 (3) 112
2e étude
: von Noorden Am J Ophtalmol 1978 (4) 112
Les lentilles progressives dans l’ésotropie accommodative 112
Strabisme et verre progressif 115
Annie Rodriguez
Les lunettes et le strabisme accommodatif 117
Jean-Pierre Barberie
1
er commandement 117
2
e commandement 117
3
e commandement 117
4
e commandement 118
5
e commandement 118
6
e commandement 118
7
e commandement 118
8
e commandement 118
9
e commandement 119
10
e commandement 119
Les verres progressifs et l’enfant 121
Sophie Arsène
Les indications 121
L’incomitance loin-près primitive 121
L’incomitance loin-près séquellaire 121
L’incomitance loin-près avec hypo-accommodation
: forme rare 122
Les spasmes accommodatifs 122
Cas particulier
: pour l’hypermétrope moyen ou fort 122
Cas particulier
: le pseudophake 122
Inconvénient des double-foyers à segment droit 122
Les aspects pratiques des verres progressifs chez l’enfant 122
Règles de prescription: 4 critères absolus 122
Degré de la surcorrection 122
Âge de la surcorrection 123
La progression 123
Quand
? 123
Maintien de la surcorrection 123
Les aspects pratiques des verres progressifs chez l’enfant 123
L’offre Essilor 123
Indications et limites des lentilles de contact dans le strabisme de l’enfant 125
Marie-Noëlle George
Rappel sur l’accommodation 125
Chez l’emmétrope 125
Chez le fort myope avec lunettes 125
Chez le fort hypermétrope avec lunettes 125
Les indications des lentilles de contact 125
Particularités de la contactologie pédiatrique 125
Le protocole d’adaptation 126
L’incomitance Loin/Près 126
Les cas atypiques 127
Myopie et ésodéviation 127
Myopie et exodéviation 127
Hypermétropie et exodéviation 127
Exotropie vraie 127
Quand prescrire des Lentilles Souples? 127
Quelles sont les contre-indications
? 127
Quelles sont les limites de ces équipements
? 128
Orthoptie et accommodation 129
Martine Santallier
Préalable à une bonne prise en charge orthoptique 129
Orthoptie et phories 129
La réfraction 129
L’ésotropie accommodative « pure  » 130
Tableau clinique 130
Traitement 130
Rôle de l’orthoptiste 130
L’ésotropie accommodative partielle 130
Ésotropie précoce en CRA avec facteur accommodatif 130
Ésotropie accommodative pure non traitée et passée en CRA 130
Ésotropie en CRN avec orthophorie de loin et ésotropie de près 131
Microstrabisme décompensé 131
Techniques de rééducation 131
Spasme accommodatif 131
La chirurgie réfractive de l’hypermétropie (et strabisme accommodatif) 133
Bertrand Vabres
La chirurgie de l’hypermétropie 133
Correction cornéenne 133
Correction intra-oculaire 134
Un petit mot sur les astigmatismes: (requête prédominante chez l’hypermétrope) 135
Et strabisme accommodatif
: quoi en penser? 135
Perspectives 136
Strabismes accommodatifs et perspectives nouvelles 137
Françoise Oger-Lavenant
Ou intervenir
? 137
Les moyens d’intervention périphériques 138
Strabisme réfractif 138
Incomitance loin-près 138
Conséquences 139
Les moyens d’intervention centraux 139
Moyens pharmacologiques 139
Moyens stéréotaxiques 139