Les ésotropies normosensorielles André Roth
Pour ce XXIème cours d’oculomotricité organisé par la Clinique Ophtalmologique de Nantes, essayez de répondre aux questions suivantes concernant les ésotropies concomitantes normosensorielles.
• En quoi les ésotropies normosensorielles se distinguent-elles des autres formes d’ésotropies ?
• Pour quelles raisons les ésotropies normosensorielles doivent-elles être distinguées des autres formes d’ésotropies ?
• L’apparition tardive du strabisme est-elle une condition suffisante pour qu’un strabisme soit normosensoriel ?
• Quelles ésotropies classeriez-vous dans les ésotropies normosensorielles ?
• Quels tests vous permettent d’affirmer qu’une ésotropie est normosensorielle ?
• Quelle épreuve thérapeutique vous permet de confirmer qu’une ésotropie est normosensorielle ?
• Quelle est la fréquence de l’amblyopie fonctionnelle en cas d’ésotropie normosensorielle ? Quelle est la profondeur de l’amblyopie lorsqu’elle existe ?
• Qu’entend-on par ésophorie décompensée ?
• Par quel mécanisme physiopathologique une ésophorie peut-elle se décompenser ?
• Les strabismes accommodatifs sont-ils normosensoriels ?
• Quel est le degré d’urgence du traitement d’une ésotropie normosensorielle ?
• Quels sont les objectifs du traitement immédiat ?
• Quels sont les moyens du traitement immédiat ?
• À quel moment faut-il envisager une intervention ? Quel traitement préopératoire convient-il d’appliquer et pendant combien de temps ?
• Quel type d’intervention est-il indiqué ? Sur quelles données repose le choix de la stratégie opératoire ?
• Quels objectifs doit-on chercher à atteindre par l’intervention ?
• Les résultats postopératoires sont-ils meilleurs ou non dans les ésotropies normosensorielles que dans les autres formes d’ésotropies ? Qu’entend-on ici par bon résultat ?
• Quelles mesures sont à prendre impérativement au lendemain de l’intervention ?
• Quelle est la place de l’orthoptie dans le suivi postopératoire ? En quoi consiste-t-elle ?
• Quelle est l’acuité stéréoscopique postopératoire, si le résultat postopératoire est ce qu’il doit être ?