Bases cliniques de la sensorio-motricité oculaire - Présentation Un site fait pour vous par des professionnels.

Cahiers de Sensorio-Motricité
XXIIIe Colloque (1998)
Bases cliniques de la sensorio-motricité oculaire
v1.1

Organisation: Alain Péchereau
Orateurs: M de Bideran, JC Charlot, G Clergeau, M Cordonnier, D Denis, MA Espinasse-Berrod, G Klainguti, N Jeanrot, O Malauzat, F Oger-Lavenant, V Paris, MA Quéré, C Rémy, A Roth, C Speeg-Schatz, B Tapiero & D Thouvenin

Éditeur (1998): A Péchereau pour Lissac Opticien Éditeurs (2005): A Péchereau & B Richard pour FNRO Éditions Éditeurs (2007): A & J Péchereau


Les auteurs
Docteur Marie de Bideran Bordeaux
Docteur Jean-Claude Charlot Paris
Docteur Guy Clergeau Paimpol
Docteur Monique Cordonnier Bruxelles
Professeur Danièle Denis Marseille
Docteur Marie-Andrée Espinasse-Berrod Paris
Professeur Georges Klainguti Lausanne
Madame Nicole Jeanrot Castres
Docteur Olivier Malauzat Bordeaux
Docteur Françoise Oger-Lavenant Nantes
Docteur Vincent Paris Marche-en-Famenne
Professeur Alain Péchereau Nantes
Professeur Maurice-Alain Quéré Nantes
Docteur Charles Rémy Lyon
Professeur André Roth Genève
Professeur Claude Speeg-Schatz Strasbourg
Docteur Bernard Tapiero Bordeaux
Docteur Dominique Thouvenin Toulouse

Avertissement
Alain Péchereau

Depuis 1975, l’équipe de la Clinique Ophtalmologique du Centre Hospitalier Universitaire organise des sessions orientées vers la strabologie de Formation Médicale Continue ouvertes aux Ophtalmologistes et aux Orthoptistes. Cette formation est, en dehors des Sociétés Savantes, la plus ancienne manifestation ophtalmologique en activité. Sans votre soutien, une telle pérennité n’aurait pas été possible.

En 1989, le professeur Quéré a décidé d’éditer les actes des colloques annuels. Cet objectif n’a pu être atteint que:
• Grâce aux orateurs qui ont fait le double effort de préparer les exposés présentés aux différents colloques et de donner les textes de ces exposés mis en forme;
• Grâce au professeur Quéré qui a fait l’effort considérable d’assurer la mise en page de tous ces colloques pendant de nombreuses années (1989-1993) et qui a bien voulu nous confier les documents d’origine
;
• Grâce à la maison Opticien Lissac. Celle-ci a fait l’effort depuis le premier colloque de prendre en charge les frais d’édition et de diffusion de l’ensemble des actes de ces colloques. Rappelons que les actes de ces colloques ont tous été édités. Un certain nombre d’entre eux est encore disponible. Pour les obtenir, il faut s’adresser à « Lissac Opticien » le plus proche de votre domicile. Les actes du colloque de l’année en cours sont disponibles pour la première fois au moment de la Société Française- d’Ophtalmologie de l’année suivante sur le stand « Lissac Opticien » et ceci à titre gracieux. Il ne sera mis en téléchargement libre que lors de la parution des actes de l’année suivante. Tous ces actes seront mis progressivement sur le site en format « A4 » et « .pdf » et seront en téléchargement libre.

Les actes de ces colloques annuels représentent un fond documentaire d’une grande qualité et sont un ensemble sans équivalent en littérature française par leur qualité et leur diversité. De ce fait, il a semblé important de faire bénéficier l’ensemble de la communauté ophtalmologique et orthoptique française de l’ensemble de cette documentation.
Pour atteindre cet objectif, les orientations suivantes ont été retenues
:
• Remise en forme de l’ensemble de la documentation sous une forme informatique moderne;
• Une gratuité grâce à l’informatique, Internet et les possibilités du téléchargement.
Les efforts de tous, vous permettent d’avoir ce document de travail à votre disposition. J’espère qu’il vous permettra d’enrichir vos connaissances et vos réflexions dans le domaine de la strabologie.

Préface
Alain Péchereau

Le but de ce colloque était de rappeler les bases physiologiques de l’examen clinique. Il permettra en termes simples une initiation à ces bases. Le lecteur plus évolué aura sans doute une certaine frustration. En langue française, les ouvrages traitant de ces bases sont rares, il pourra se tourner vers le livre de Marie-Andrée Espinasse-Berrod: Strabologie aux éditions Elsevier. Cependant, l’approche la plus complète est sans aucun doute le tome I du polycopié du DU de Strabologie qui en permet une analyse beaucoup plus approfondie.

Toutefois, les actes du colloque de 1998 marquent également une évolution sur la forme et les outils utilisés:
• C’est la première année que la forme de l’édition de ces actes a pris l’aspect de ces fascicules à couleur bleue Europe. Une fois de plus, Lissac Opticien nous a suivis dans cette évolution, qu’ils en soient remerciés.
• Une deuxième évolution aussi importante mais beaucoup plus discrète a également eu lieu. C’est le changement de logiciel de mise en page. En effet, nous avons quitté Word dont l’expérience a montré les li-mites pour passer sur un vrai logiciel d’édition
: PageMaker (depuis nous utilisons son successeur: InDesign). Cette évolution a permis pour la première fois l’emploi des photographies. Nous les utiliserons de façon beaucoup plus abondante dans les fascicules ultérieurs.


Les références de cet ouvrage sont les suivantes: « Auteurs ». « Titre ». In: « Les bases cliniques de la sensorio-motricité oculaire ». Ed A & J Péchereau. Nantes, 2007, « pages ».

Les opinions émises dans le présent ouvrage doivent être considérées comme propres à leurs auteurs. L’éditeur n’entend leur donner aucune approbation ou improbation.

NB. Les erreurs ou les fautes étant consubstantielles à l’exercice de l’édition, n’hésitez pas à les signaler au webmaster par l’intermédiaire du site
: http://www.strabisme.net ou en écrivant à: webmaster@strabisme.net


Table des matières
La mesure de l’Acuité Visuelle 1
Alain Péchereau
L’acuité visuelle théorique (ou angle minimum de résolution) 1
Le type de la progression 1
La mesure de l’acuité visuelle 2
La mesure de l’acuité visuelle: une bonne échelle 3
Les tables de concordance 3
L’acuité visuelle de près 3
Le problème de la distance 4
Le rapport 4
L’amblyogramme de Thouvenin 5
Le Bébé-Vision 5
L’acuité visuelle stéréoscopique 5
Évaluation clinique des étapes de la maturation visuelle chez l’enfant 9
Claude Speeg-Schatz
Le développement 9
Développement prénatal du système oeil-cerveau 9
Développement post-natal du système oeil-cerveau 9
Naissance 9
Les 6 premiers mois de vie 9
La période critique 9
Deux périodes du développement visuel 9
Évolution de l’oculo-motricité 9
Les mouvements oculaires 9
Accommodation-convergence 10
Le développement des fonctions visuelles 10
L’exploration dans l’espace 10
Le champ visuel 10
La discrimination temporelle 11
La discrimination spatiale 11
Le développement de l’acuité visuelle 11
La mesure de la sensibilité au contraste 11
Le développement de la sensibilité au contraste 11
Le développement de la vision des couleurs 11
Développement de l’union binoculaire 12
Le non-développement d’une VB normale 12
Le bébé voit-il? 13
Œil organiquement normal 13
Pas de nystagmus 13
Nystagmus 13
Baisse de l’acuité visuelle chez l’enfant 13
Anomalie de la motilité 13
Rechercher 13
Mesure de l’acuité visuelle par des méthodes indirectes (clinique, NOC, PEV, ERG) 15
Danièle Denis
Méthodes cliniques indirectes d’approche de l’acuité visuelle 15
L’examen clinique de l’acuité visuelle 15
Étude de l’occlusion alternée 16
Étude de la fixation maculaire 16
Méthode paraclinique d’approche de l’acuité visuelle 17
Le nystagmus opto-cinétique 17
L’électrophysiologie 17
Photo screening, photoréfraction & vidéoréfraction 18
Le Bébé-Vision comme méthode de dépistage de l’amblyopie? 21
Françoise Oger-Lavenant
Le principe 21
Méthode 21
Résultats 21
En pratique 22
Discussion 22
Dépistage de l’amblyopie: analyse critique 25
Vincent Paris
Buts du dépistage 25
Précocité 25
Spécificité 26
Sensibilité 26
L’accessibilité 26
La standardisation 27
Répétition 27
Objectivité 27
Coût 27
Analyse des tests disponibles 27
Les tests d’acuité visuelle 27
Cover-test 28
Le reflet cornéen 28
Notre méthode de dépistage 29
Description des tests 29
Les facteurs de risque de l’amblyopie 35
Monique Cordonnier
Des chiffres 35
Strabisme 36
Anomalies réfractives et processus d’emmétropisation 36
Hypermétropie 38
Myopie 39
Astigmatisme 39
Anisométropie 40
Autres causes 41
Équilibre oculomoteur stato-cinétique: Fovéa et tonus oculogyre 43
Maurice-Alain Quéré
Le système oculogyre 43
Les nouvelles méthodes d’investigation 44
Les structures oculogyres et leur rôle 44
La jonction cortex strié et cerveau 44
Le générateur oculogyre 44
Les « gâchettes » excitatrices 44
Équilibre oculomoteur statique 45
Le tonus oculogyre 45
Fixation stato-cinétique et cortex strie 45
Examen sous écran 51
Charles Rémy
Définitions 51
Méthode 51
Les résultats 52
Normalement 52
En cas de déviation tropique évidente 52
En cas de déviation inapparente 53
Le Signe de l’Anesthésie 55
Alain Péchereau
Historique 55
Rappel d’anatomie et physiologie 56
Pourquoi le Signe de l’Anesthésie
? 56
Les objectifs 56
La séquence d’étude 56
Le protocole anesthésique 56
Le relâchement musculaire complet 57
La mesure 57
La méthode subjective 57
La strabométrie linéaire 57
Le pupillomètre digital 58
L’analyse d’image 58
Le Signe de l’Anesthésie est-il aléatoire? 59
Le Signe de l’Anesthésie 60
Résultats 60
Matériel et méthode 60
Appréciation globale de la déviation 60
Appréciation monoculaire de la déviation 62
Règles pratiques 63
Conclusion 64
Équilibre oculomoteur cinétique: Les mouvements oculaires 65
Maurice-Alain Quéré
Le programme conjugue 65
Le programme des vergences 66
La cinétique des vergences 66
Les autres spécificités cinétiques des vergences 67
La vergence cinétique verticale 67
L’induction des vergences 67
Vergence et pathologie oculomotrice infantile 68
Maturation de la fonction de vergence 68
Le système de vergence chez l’adulte 68
L’enregistrement des mouvements oculaires est-il possible en 1998? 69
Françoise Oger-Lavenant
Pourquoi enregistrer
? 69
Que faut-il enregistrer
? 69
Comment enregistrer
? 70
Appréciation de la torsion oculaire 73
Georges Klainguti
Définition 73
Méthodes de mesure 73
Les méthodes objectives 73
Les méthodes subjectives 74
Champ d’application des mesures subjectives
: 74
Discussion 75
Espace visuel et vision binoculaire 77
Marie de Bideran
Vision binoculaire normale 77
Notion de correspondance binoculaire 77
Le support anatomique 77
Notion d’horoptère 78
La disparité horizontale 78
Fusion et diplopie 78
Aire de Panum 78
Vision binoculaire anormale 78
Microstrabisme 79
Strabisme à petit angle 10 à 20∆ 79
Strabisme à grand-angle > 20
∆ 79
« Le voir et le regarder »: les correspondances rétiniennes et motrices 81
Françoise Oger-Lavenant
Loi de correspondance sensorielle. 81
La loi de correspondance motrice 82
Disparité de fixation et diplopie physiologique 85
Marie-Andrée Espinasse-Berrod
Disparité de fixation 85
Diplopie physiologique 86
Les « trois degrés » de la Vision Binoculaire 89
Leïla Champion
Le premier degré
: la perception simultanée 89
Le deuxième degré
: la fusion 89
La fusion sensorielle 89
La fusion motrice 89
Le troisième degré: la vision stéréoscopique 90
Critique de la classification 90
La perception simultanée n’existe pas dans la vie courante 90
La vision stéréoscopique n’est pas un degré supérieur de la fusion 90
Troubles oculomoteurs et binocularité: la vision binoculaire « subnormale » 91
André Roth
Le cadre nosologique de la vision binoculaire subnormale 91
Les troubles asthénopiques et le diagnostic de vision binoculaire subnormale 92
Principes du traitement de la vision binoculaire subnormale 92
Les tests de binocularité. Quels tests choisir? 95
Nicole Jeanrot
Qu’appelle-t-on binocularité 95
Les tests à employer 95
Orthophorie ou hétérophorie 95
Tropies 95
Les tests de la binocularité: les faux amis 97
Bernard Tapiero
Le synoptophore 99
Si on cherche à mesurer des caractéristiques de la neutralisation 99
Si on cherche à mesurer un angle objectif 100
Si on examine les caractères de la perception visuelle à l’angle subjectif 100
Si on recherche une CRA 100
Les verres striés de Bagolini 101
Les baguettes (ou verre) de Maddox 101
Le test de Hess-Lancaster 101
Le test au verre rouge 102
Peut-on prouver une CRN? 105
Dominique Thouvenin
Vision monoculaire 105
Vision Binoculaire 105
La CRN 106
La CRA 106
Les principaux tests 106
Cas Cliniques 107
Cas n° 1 107
Cas n° 2 107
Cas n° 3 108
Cas n° 4
: 108
Cas n° 5
: 109
Cas n° 6
: 109
Arguments d’examen
: 110
Argument évolutif
: 110


Date de la dernière mise à jour du contenu de la page : Mai 1999